Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 22:30
uneimpassejospin.jpgEst-il vraiment utile de revenir sur le brûlot de Lionel Jospin dont Libération a sorti ce lundi les "bonnes feuilles" ? Après tout oui, en ce sens qu'il reflète tout ce que l'on reproche au PS : absence d'idées, habileté sans pareil pour nuire à ses amis plutôt qu'à ses ennemis...

Fidèle à son attitude depuis un certain 21 avril 2002, cet homme, qui fût un socialiste émérite mais qui n'a su que nous abandonner dans la tempête, n'a désormais que haine et rancoeur contre la gauche et les français.

C'est ce ressentiment qu'il exprime une fois de plus dans son dernier livre, visant Ségolène Royal comme la cause de tous les maux du PS. Dans "L'impasse", il juge que l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle fut une "illusion" dénuée des "qualités humaines" et des "capacités politiques" nécessaires. Taxée d'incompétence, Ségolène Royal, en voyage d'études au Québec n'a pas tardé à répliquer. Et elle n'entend pas se laisser marcher sur les pieds .


"J'ai l'impression en lisant tous ces ouvrages que si j'étais Jeanne d'Arc, j'aurais déjà été brûlée vive", a déclaré la présidente de la région Poitou-Charentes sur Europe 1 dans un éclat de rire. "Je me demande : pourquoi tant de violence, pourquoi tant de haine, presque ? Ce qui me vient à l'esprit, c'est cette parole de la Bible : 'Pardonnez-leur, parce qu'il ne savent pas ce qu'ils font', donc je pardonne à tous ceux qui m'agressent".
segojospinquebec.jpg
Alors que la gauche est en ruine, que le PS ne vit que pour les luttes d'ambitions personnelles, elle affirme : "Je pense qu'ils font moins de mal à moi qu'aux socialistes et à toute la gauche".

Devant de telles accusations, à la limite de la calomnie, et qu'on ne retrouve même pas dans les propos de la droite, elle accuse également sans jamais citer le nom de Lionel Jospin : "Je crois malheureusement qu'il y a - c'est peut-être inconscient - dans toutes ces attaques, du sexisme (...) je pense que cela s'apparente au racisme".

Et pour mettre un terme à ce nouvel épisode anti-Royal dans une rentrée littéraire déjà bien fournie, elle rappelle : "Aujourd'hui, ma responsabilité c'est de dire très tranquillement, très sereinement que je suis là, que je suis bien là".

Avis à tous ceux qui l'espère définitivement hors du coup, Ségolène n'entend pas encore partir pour l'île de Ré.

Crédits photos : Flammarion / Evene et AFP
i_bug_fck

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Rénovation du PS
commenter cet article

commentaires