Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 12:00
Une libération sur les banlieuesLes récentes émeutes qui ont secoué notre pays pendant près d'un mois ont laissé des traces dans les banlieues mais aussi posé des questions à chacun d’entre-nous.
Je sais malheureusement que j’aurais à l’avenir bon nombre d’occasions de vous dire tout le mal que je pense du laisser-aller dans le langage de Nicolas Sarkozy…
Mais aujourd’hui, j’aimerais évoquer devant vous le changement radical de pensée de nos gouvernants depuis ces événements.

Le gouvernement vient en effet de (re)découvrir les bienfaits de l'action sociale, de la police de proximité et les avantages réels de la mixité dans les villes afin de lutter contre l'exclusion ou le racisme… Malheureusement, derrière les beaux discours de façade de Jacques Chirac, derrière les mots de circonstance prononcés par Dominique de Villepin et son Ministre Jean-Louis Borloo, que constate-t-on ? Que de la parole aux actes, il y a un fossé…

Dans le Var, et plus précisément dans le Golfe, qui n’a pas été, fort heureusement, touché par ces violences urbaines, la mixité sociale, le logement décent pour les faibles et moyens revenus ou encore la possibilité de l’accession à la propriété, ne sont que de vains mots puisque les responsables politiques en place n’ont rien fait dans ces domaines depuis des lustres !

À Cogolin, où j’ai l’honneur d’être conseiller municipal d’opposition, aucun plan d’ensemble visant au logement des jeunes et des familles n’a su appréhender, depuis plus de dix ans, les évolutions de population !

Ne croyons pas naïvement, alors que nos villes et nos villages Varois ont été relativement épargnés, que nous sommes pour autant protégés par une meilleure approche de ces problèmes. Les causes qui sont à l'origine de la flambée de violence d’octobre (l’exclusion par l’argent, par l’origine sociale, le racisme, les difficultés d’intégration, le non respect de la loi SRU…) existent de manière criante dans notre département.

Et contrairement à ce qui se passe à Paris, je ne peux que constater amèrement la force d’inertie de la plupart des élus Varois face à ces problèmes.
Malheureusement, ici, nous n’en sommes même pas encore aux discours de bonnes intentions !

Photo : copyright imedias.biz/Libération

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Société
commenter cet article

commentaires

Maryse 01/12/2005 18:24

Comment un discours de gauche peut cacher une attitude de droite !!! Le personnage est coûtumier du fait ! Mais certains, dont je fais partie, se souviennent "du bruit et de l'odeur"...
Quant au problème du logement social, on prône la mixité , mais les contingences économiques font que les communes qui auraient la volonté politique de la mettre en oeuvre ne le peuvent pas à cause du prix des terrains qui reste prohibitif. Quand ce n'est pas la population de la Commune qui s'opposent à la construction de logements sociaux!!!
C'est ainsi qu'on voit des couples qui ne peuvent absolument pas se loger, surtout dans cette région qui est vouée au tourisme et dont les terrains constructibles sont aussitôt utilisés pour des logements de haut de gamme...
Gageons que nos élus soient assez courageux pour affronter les problèmes et qu'ils mettent enfin en accord leurs idées et leur actes.