Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 17:29
Alors que les mouvements sociaux ne cessent de démontrer l'échec de la "méthode Sarkozy", le PS est loin d'être aussi atonne que veulent bien le laisser croire les médias. Personnellement, j'étais à Draguignan mardi dernier pour la manifestation des fonctionnaires sur le pouvoir d'achat, et j'ai pu constater combien la mobilisation est forte dans la société toute entière face aux réformes mal pensées et dogmatiques de la droite. A l'heure où Nicolas Sarkozy tente de monter les français les uns contre les autres, dénonce les privilèges et montre du doigt les cheminots ou les fonctionnaires comme des nantis, il s'augmente de 174%. Cherchez l'erreur...

A ce sujet, j'aimerais vous donner deux avis sur cette question, celui de Julien Dray et celui de Vincent Peillon, tous deux membre du Parti Socialiste.

JDray.jpgPour Julien Dray (interrogé sur LCI.fr), la "méthode est contradictoire car Nicolas Sarkozy hésite entre deux tentations.  D'une part, essayer de montrer symboliquement à un électorat de droite qu'il peut faire une réforme que les autres n'ont pas osé faire. D'autre part, montrer qu'il est capable de faire une réforme par consensus, avec l'esprit d'ouverture qu'il a mise en place au niveau gouvernemental. Ce tiraillement explique la confusion de la semaine qui vient de s'écouler. L'erreur qu'il a commise avec cette réforme est de croire qu'il pouvait passer en force. Et maintenant, il essaie de se ménager une porte de sortie."

Pour lui, la gauche et notamment le PS auraient agi bien différement... "Les agents de la SNCF ou de la RATP ont le sentiment qu'on les désigne à la vindicte populaire. On aurait dû montrer que l'effort qui était demandé l'était à tous. On aurait du faire une grande table-ronde sur les retraites, celle qui devra de toutes façons être ogranisée en 2008, pour montrer aux agents bénéficiant de régimes spéciaux que l'on mettait à contribution tous les revenus, y compris les revenus financiers. Si l'objectif est bien de sauver la système par répartition, il faut que tout le monde y mette du sien. Or là, il y a un sentiment d'injustice."
 
Vpeillon.jpgVincent Peillon, (interrogé par le Nouvel Observateur) est sur la même longueur d'ondes : "Notre position est claire. Nous sommes favorables à un alignement de la durée de cotisation des régimes spéciaux sur le régime général, mais dans le cadre d'une réforme des retraites qui garantisse deux objectifs : l'efficacité économique, pour résoudre le problème du financement et la justice, pour arrêter l'érosion des petites pensions et prendre en compte la pénibilité du travail. Or le projet du gouvernement n'y répond pas. Les discussions sur la pénibilité n'ont pas avancé d'un iota depuis cinq ans. Quant aux petites retraites, elles n'augmenteront que de 1,1% en 2008, bien moins que l'inflation, alors que Nicolas Sarkozy avait promis de les augmenter de 25% pendant la campagne !"

Et Vincent Peillon d'ajouter que la méthode du gouvernement n'est pas la bonne : "Les régimes spéciaux ne peuvent pas être détachés du reste. Ce n'est pas parce que le gouvernement choisit de saucissonner les problèmes pour les monter en épingle et faire diversion que l'on devrait s'interdire de dégager une vision d'ensemble ! Alors d'accord pour parler d'équité, mais mettons tout sur la table : les régimes spéciaux des transports publics, mais aussi les 6 milliards d'euros qui abondent chaque année, par exemple ceux des agriculteurs, des commerçants et des artisans, ou les autres sources possibles de financement, les parachutes dorés, les stock-options, etc. "

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Nico 24/11/2007 01:17

Bonsoir, je vous contacte pour vous informer de l'existence du blog "Nos Désirs d'Avenir" à l'adresse suivante :http://nosdesirdavenir.blog.fr  Actualités autour de Ségolène Royal, de l'association Désirs d'Avenir et des comités locaux.Organisation de chats à thèmes, articles, vidéos... Nos désirs d'avenir continuent, venez nous rejoindre,@ bientôt,Nico.(PS : merci de rajouter si possible un lien sur votre site)