Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 07:40
montebourgpineau2006.jpg

Arnaud Montebourg, député socialiste de Saône-et-Loire, a réagi aux vœux de Nicolas Sarkozy dans Libération de mercredi.
Il revient sur le discours présidentiel télévisé du réveillon, tire un bilan des premiers mois de N. Sarkozy à l'Elysée et entrevoit un changement d'attitude des Français, dans les élections locales (municipales et cantonales) à venir en mars prochain.

Voici un extrait de ses réponses...





   Photo prise lors de la Fête de la Rose,
        en septembre 2006 à Flassans.



Que vous ont inspiré les vœux du Président ?

Nicolas Sarkozy a du bagout pour assurer le service après-vente de huit mois d’échecs. Pouvoir d’achat, croissance, dette, commerce extérieur, les résultats de son action ne sont en rien à la hauteur d’une «nouvelle Renaissance», mais plutôt ceux d’un Président de la poursuite du déclin.

Comment qualifiez-vous ses huit mois de la présidence ?
Le sarkozysme est un absolutisme. Le Parlement est devenue une chambre d’enregistrement purement formelle, comme sous Louis XVIII. Quant au gouvernement, il ne gouverne pas. C’est une équipe de figurants et de potiches. Martin Hirsch est opposé aux franchises, mais elles sont en vigueur. Fadela Amara trouve les tests ADN «dégueulasses», mais ils passent. Rama Yade explique que «la France n’est pas un paillasson», mais Kadhafi vient pourtant narguer la France. Les ministres agitent la marionnette. Cette présidence me fait penser aux Romains de la décadence. La classe dirigeante festoie pendant que le peuple peine à boucler ses fins de mois. C’est un spectacle à la Dallas, une série B de mauvais goût. Il y a une sorte de faillite morale : trahison des promesses électorales, injustices fiscales, fiasco diplomatique, abandon du plus grand nombre… Tout cela se paiera.

Aux élections municipales ?
Cela pourrait faire partie des motivations exprimées par les Français écœurés de certaines pratiques : félicitations à Poutine, révérence à Bush, tapis rouge à Kadhafi, obséquiosité devant l’argent-roi. Et pendant ce temps, on instrumentalise la vie privée pour faire diversion. Je m’interroge : la garde des Sceaux est-elle ministre ou mannequin de la maison Dior ? Les conquêtes du président finiront-elles au gouvernement ? La France est ridiculisée dans la presse européenne par le comportement de son président. La cinquième puissance mondiale mérite mieux.

Source : extrait du journal Libération du 2 janvier 2008
ti_bug_fck

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Politique
commenter cet article

commentaires