Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 08:00

Derrière les opérations de communication bien huilées du gouvernement sur la baisse du chômage se cachent, j'ai déjà eu l'occasion de le dire, un tripatouillage sans cesse plus élaboré des chiffres.

Officiellement, le chômage ne cesse de baisser alors même que jamais les entreprises n'ont autant licencié, ni délocalisé. Plus fort, le chômage est sensé baisser alors même que la France ne crée plus d'emplois et que l'Etat ne remplace plus les fonctionnaires partant à la retraite.

Alors, Villepin et consorts sont-ils des magiciens ou des illusionnistes ? Ont-ils trouvé la formule miracle ?
Oui... Celle du flicage à tous les étages dans les rangs des demandeurs d'emploi.

Depuis plusieurs mois, l'opération de nettoyage des listes a pris une ampleur sans précédent. On radie pour un Oui ou un Non, on spolie d'honnêtes gens qui ont pourtant côtisé lorsqu'ils avaient un emploi, pour la simple raison qu'ils sont chômeurs.

Pire, désormais, sur un simple doute de l'Assedic, l'Etat pourra même vérifier leur dossier fiscal, comme de vulgaires délinquants. Mais c'est vrai qu'aux yeux de la droite, le simple fait de faire jouer ses droits sociaux qu'il s'agisse du chômage, de la retraite ou de la santé est suspect : ceux qui font ça sont des profiteurs du système !

Cette criminalisation des chômeurs me hérisse le poil ! S'il est un droit que je juge inaliénable, c'est bien celui d'avoir une couverture sociale lorsque l'on est sans emploi. La méthode employée par le gouvernement est à ce titre tout bonnement inacceptable !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Société
commenter cet article

commentaires

Léraut Laurence 09/01/2006 19:44

Si la tachérisation de notre gouvernement était encore à démontrer, voilà qui est fait ! L'adage populaire ne dit-il pas:"Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage..."
Aujourd'hui,non seulement on craint le chômage, pour des raisons évidentes, mais de plus, lorsque malheureusement il est là, se rajoute la culpabilité!!!
On ne pousserait pas le bouchon un peu loin,non?
A moins que nos élites veuillent enrichir tous les psy du pays...