Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 12:18
undefined
Hier, mercredi 12 mars, se tenait à la Bastide Pisan à Cogolin, une réunion cantonale organisée conjointement avec la liste municipale d'Olivier Courchet.
Dans une salle comble et très intéressée, j'ai avec ma suppléante, Myriam Tricoci-Robert,
tenu à remercier  les électeurs qui m'ont fait confiance dès le 1er tour.
J'ai également appellé à voter massivement pour ma candidature au second tour,
pour mettre fin au règne sans partage de la droite dans notre canton.


undefined

Discours de Michel Pineau :

Bonsoir, tout d'abord je voudrais vous remercier toutes et tous ici et à travers vous tous ceux qui ont porté leur choix sur ma candidature dimanche dernier.

En réalisant un score très honorable, très proche de celui que j'avais déjà réalisé au printemps dernier lors du second tour des législatives, vous m'avez permis de montrer une fois de plus que la gauche avait une chance réelle de faire entendre sa voix dans le canton.

Désormais, nous voilà donc engagé dans un second tour pour ces cantonales. J'en suis comme vous ravi, mais je ne vous le cache pas, cela n'a de cesse de faire grincer des dents !

Bon nombre de personnes, notamment à Sainte-Maxime m'ont reproché dès dimanche soir mon choix de me maintenir au second tour. Le but de ces derniers est de tirer un trait définitif sur l'ère Bernard Rolland, de le priver de tous ses mandats locaux. C'est fait pour la mairie, et ils aimeraient bien le faire aussi ce dimanche pour le poste de Conseiller Général.

Vous me connaissez, vous savez ce que je pense du bilan de Bernard Rolland pour notre canton, et je n'ai eu de cesse de le dénoncer durant toute la campagne du 1er tour.

Bernard Rolland n'a pas de bilan et ses rares projets pour notre canton ne sont pas les bienvenus. Je ne peux donc pas être suspecté de le défendre et je souhaite évidemment moi aussi qu'il perde son poste.

Mais en aucun cas pour qu'il soit remplacé par M. Zabern, car entre eux deux, il n'y a même pas une feuille de papier à cigarette. Rien ne les différencie à mes yeux : ce sont deux hommes de droite qui n'ont aucune ambition réelle pour notre canton, si ce n'est d'avoir un poste !

Non, au contraire, en me maintenant et en provoquant une triangulaire inédite, je réaffirme que ma position n'est pas soluble dans le duel droite-droite que nous proposent Bernard Rolland et Jean-Marc Zabern.

Au nom des 3 000 électeurs qui m'ont fait confiance
dimanche dernier, je me dois de poursuivre mon combat.

Qui plus est, ce score, cette présence au second tour, jamais vue pour un candidat socialiste depuis 25 ans dans notre canton, démontre que nos idées, que la gauche peut non seulement se hisser régulièrement au second tour dans le golfe mais aussi faire entendre d'autres idées, défendre d'autres valeurs.

Je note que mes deux adversaires, qui étaient contrairement à moi, candidats aux municipales, ont été désavoués dans leurs villes respectives. Dans leurs villes, les citoyens leur ont clairement dit : "nous ne voulons pas ou plus de vous pour gérer les affaires de la cité".

Aussi, d'ici à dimanche, c'est ce message qu'il faut faire passer : changeons radicalement d'orientation pour Cogolin, La Garde Freinet, Sainte-Maxime, Le Plan de la Tour et Grimaud. Tous ensemble nous pouvons donner un autre visage à notre canton, lui donner de vraies chances de répondre enfin aux problèmes récurrents de transports, de logement, d'emploi et d'environnement qui nous minent depuis des années.

Dimanche, votez et faites voter Michel Pineau pour donner la chance à notre canton la chance de connaître un autre avenir !

undefined

Discours de Myriam Tricoci-Robert (suppléante) :

Mes chers amis,
Nous voilà donc au second tour des élections cantonales. C’est une énorme satisfaction car bien peu nous donnaient une chance de faire autre chose que de la figuration dans cette élection. Aussi, comme l’a fait Michel Pineau avant moi, je tenais à remercier toutes celles et ceux qui nous ont fait confiance dès le 1er tour.

Ce canton, depuis de trop longues années, est voué à la droite. Aussi, nous avons décidé de ne pas avancer masqué et au contraire de revendiquer haut et fort notre positionnement de gauche. Je reste persuadée que nous n’avions rien à perdre à afficher clairement nos soutiens, PS, PCF, Verts, Mouvement Républicain et  Citoyens et Parti Radical de Gauche.

Et force est de constater que les électeurs ont apprécié ce positionnement en nous permettant d’accéder très largement au second tour. Loin de nous faire perdre des voix, cette honnêteté politique a permis à bon nombre de citoyens de voter en conscience pour une vraie alternative à cette droite toute puissante qui régente nos vies et les affaires publiques dans notre canton.

Désormais, nous sommes engagés dans un combat qui va plus loin que le simple résultat de dimanche prochain. Quoi qu’il arrive, nous devrons tous tirer les leçons de ces élections et préparer l’avenir en revendiquant clairement nos valeurs et nos idées d’hommes et femmes de gauche.

Dimanche, j'en appelle donc à l'audace des électeurs ! Je leur demande d’oser voter pour la gauche. Osez donner à notre canton un autre avenir avec un homme différent, fort de ses convictions. Un homme qui a envie de redonner ses lettres de noblesse à la justice sociale, qui veut remettre l'humain au centre des décisions, qui veut préserver notre environnement et qui entend mettre en pratique localement des solutions différentes à toutes celles prônées par la droite qui ont échoué depuis des dizaines d’années.

Dimanche, face à deux candidats de droite que rien n’oppose au niveau des idées et des projets et que tout rapproche sur le plan de l’ambition personnelle, le vote à gauche sera l’assurance d’une politique différente pour notre canton.

Chers amis, dimanche, si tout le monde se mobilise autour de la candidature Pineau, nous pouvons encore créer la surprise et construire enfin un autre avenir pour notre canton ! 

undefined

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cantonales 08
commenter cet article

commentaires