Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 00:00
Chaque 8 mars, c’est pareil… Comme un seul Homme, tout le monde se lève pour déclarer sa flamme à la Femme. Et ça dure depuis 1910, date de la création de la Journée de la Femme, idée reprise en 1982 par la France.

Une journée sur les 365 que comptent une année, c’est finalement bien peu pour défendre les droits de la Femme. Certes, c’est une bien belle idée, à première vue… Mais qui appelle de ma part à quelques interrogations que les esprits chagrins et les féministes  auront la gentillesse de ne pas prendre au pied de la lettre !

Faut-il donc une célébration de ce type pour se rappeler que la Femme est l’égale de l’Homme, qu’elle est avant tout un citoyen comme un autre ? Faut-il vraiment dédier une journée aux femmes pour qu’elles soient officiellement reconnues en tant que personnes ?

Certes, il ne faut pas nier que si de nombreux combats ont été gagnés en ce domaine au cours du XXe siècle chez nous, bon nombre de pays sont encore en retard à ce sujet. Mais doit-on en conclure pour autant qu’on peut fermer les yeux, le reste de l’année sur toutes les inégalités et toutes les violences dont les femmes sont victimes... des maux dont souffrent aussi parfois les hommes d’ailleurs ?

Notre société ne doit pas se résoudre, comme le veulent les partisans de la discrimination positive et autres communautaristes, à classer les citoyens en fonction de leur sexe, de leur couleur de peau ou de leur religion. Je n’accepte pas ce principe qui consiste à mettre les individus dans des cases, à les mettre une fois l’an en vitrine, comme ces boules de Noël qui sont bien utiles pour décorer le beau sapin de la démocratie…

À ce titre, je ne peux qu’être choqué quand je vois une chaîne de télévision mettre en place un plan de communication digne des plus grands événements tout simplement parce qu’elle embauche un présentateur noir (très professionnel au demeurant). L’important, pour ce média, n’est pas tant qu’il s’agisse d’un bon journaliste mais qu’il soit noir, représentant d’une minorité comme l’on dit maintenant…

Selon moi notre société mérite mieux que ces alibis ! L’égalité ne doit pas être un vain mot, ni l’exception un cache-misère permettant à bon compte de se donner bonne conscience en 24 petites heures !

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Société
commenter cet article

commentaires