Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2006 3 15 /03 /mars /2006 01:31
Avant de voter contre le Compte Administratif 2005 et le Budget Primitif 2006, j'ai, au nom de tous les Conseillers Municipaux socialistes de l’opposition, tenu à expliquer notre vote :

« Une fois n’est pas coutume, je commencerais, M Sénéquier, si vous me le permettez, par vous décerner un bon point… Vous venez en effet de nous présenter le Compte Administratif 2005 de Cogolin juste avant que nous votions le Budget Primitif 2006. Je salue le travail que les services administratifs municipaux ont du effectuer pour réaliser ce petit exploit quand on sait les difficultés qu’éprouvent la quasi-totalité des communes pour obtenir préalablement de la part du Trésor Public, les sésames indispensables que sont les comptes de gestion des percepteurs. C’est donc que vous entretenez d’excellentes relations avec celui de Grimaud. Tant mieux si c’est le cas, surtout si les Cogolinois profitent de cette situation d’anticipation au travers de vos choix et de votre gestion financière.

Mais mon satisfecit s’arrêtera là car, malgré cette accélération calendaire, force est de constater que l’optimisme n’est pas au rendez vous, bien au contraire…

Ainsi, et c’est une première, puisque nous avons désormais l’avantage de pouvoir comparer trois exercices simultanément (2003-2004-2005), que constatons nous ? Des dépenses qui explosent : + 20% en trois ans et qui augmentent 4 fois plus vite que les recettes dont les prévisions pour 2006 ne sont guère plus réjouissantes !

Alors pourquoi et comment en sommes nous arrivés là ? Erreurs de gestion, endettement permanent, reports exorbitants qui sont en partie responsables de la situation… Pour vous faire plaisir, M. Sénéquier, je ne vais pas me répéter cette année encore ! Après tout, vous avez votre méthode, nous ne la comprenons pas, vous avez vos choix et vos orientations, nous ne les partageons pas… Mais c’est ainsi ! Je voudrais juste donner une explication rationnelle à la baisse progressive de nos recettes et je suis sûr que sur ce point, vous devez en être convaincu avec nous, il s’agit du désengagement massif et continu de l’Etat !

Exercice après exercice, l’Etat nous fait payer, en gelant nos dotations, ses transferts de compétences mal évalués financièrement, ses mauvaises réformes fiscales et ses baisses d’impôts sur le revenu en faveur des moins démunis !

Aussi plutôt que d’échanger entre nous les mêmes arguments, laissez-moi vous faire une proposition réaliste et constructive…

Je vous propose de faire voter par notre Conseil Municipal, à l’instar de ce qui se passe dans d’autres communes et collectivités de tous bords et toutes tendances confondues, une motion appelant les Pouvoirs Publics à une réforme profonde des dotations nationales pour assurer une véritable autonomie financière de nos collectivités ! Je suis prêt à vous proposer un projet de rédaction d’une motion allant dans ce sens… »

Michel Pineau, Conseiller Municipal PS de Cogolin, secrétaire de section PS

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cogolin
commenter cet article

commentaires