Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 07:33
inaugurationcourchet.jpg
Vous le savez, les 9 et 16 mars prochain auront lieu, dans notre canton, des élections cantonales mais aussi municipales. Ce sera notamment le cas à Cogolin, ville où je suis actuellement conseiller municipal.

J'ai donc tout naturellement tenu à être présent lors de l'inauguration du local de campagne de la liste de gauche menée par mon camarade de section, le socialiste Olivier Courchet.

Je ne peux que lui souhaiter la plus grande réussite dans cette difficile aventure et j'ai ainsi tenu personnellement à l'assurer de mon soutien plein et entier dans ce beau combat. 


Lien vers le site de la liste de gauche soutenue par le parti socialiste :
http://reussiravectouslescogolinois.elunet.fr/
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cogolin
commenter cet article
30 octobre 2006 1 30 /10 /octobre /2006 07:00
Depuis quelques années, habiter Cogolin devient un véritable luxe, notamment pour tous ceux dont les revenus  modestes ne permettent plus d’accéder à un logement décent et confortable. Je parle bien sûr du coût toujours plus exorbitant des offres immobilières mais également de l’inertie de la municipalité actuelle devant la forte demande de logements pour les familles et les jeunes Cogolinois. Aucune solution n’est avancée, aucune décision sérieuse n’est prise pour régler cet important problème.

Autre volet de ce manque de ce manque de considération pour les Cogolinois : l’accueil réservé aux demandeurs d‘emplois. Récemment, j'ai appris à ce propos une nouvelle qui m'a révolté. Dans l'obligation d'agrandir ses bureaux, l'ANPE de Cogolin a sollicité M. le Maire, cet été, afin de trouver de nouveaux locaux sur la commune. N'ayant reçu aucune réponse de la part du 1er magistrat, les responsables de l'agence cogolinoise ont finalement été contraints de déménager aux marines de Gassin.

C’est proprement scandaleux et encore une fois, dans cette affaire, en ne prenant même pas cinq minutes pour répondre à l'ANPE, M. Sénéquier a démontré qu'il se désintéressait totalement d'une partie de ses administrés, malheureusement les plus démunis. On savait que le Maire de Cogolin ne voulait pas entendre parler des jeunes ou des étrangers, voilà maintenant qu'il choisi de faire la sourde oreille aux chômeurs. Bel exemple de gouvernance pour tous !

Outre les difficultés que ce transfert représente pour les demandeurs d'emplois cogolinois, souvent privés de moyens de transport personnel (sans parler de l'absence des transports collectifs qui se fait là aussi cruellement sentir dans le Golfe), c'est un service public de plus qui disparaît de Cogolin. On peut se demander où tout cela va-t-il s'arrêter. Apprendra-t-on dans quelques temps, le départ d'un autre service public vers une commune voisine plus accueillante ?
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cogolin
commenter cet article
29 octobre 2006 7 29 /10 /octobre /2006 09:59
La prochaine séance du Conseil Municipal aura lieu le mardi 31 octobre.
Elle portera principalement sur la présentation du Projet d'Aménagement et de Développement Durable (PADD), qui constitue l'une des étapes importantes du Plan Local d'Urbanisme (PLU).

Comme à chaque fois, je vous invite vivement à venir vous faire votre propre opinion sur la gestion municipale puisque, rappelons-le, les séances du Conseil Municipal sont publiques !


dffg
 Mardi 31 octobre 2006
fdgdfg
Conseil Municipal
Présentation du PADD (PLU)
à 18h15
à la Bastide Pisan
Cogolin
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cogolin
commenter cet article
8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 00:11
C'est avec un grand plaisir, et non sans émotion, que j'ai officié, vendredi dernier, dans la salle Pisan de la Mairie de Cogolin, pour unir enfin Jennifer et Lamjed par les liens du mariage.

Un moment très attendu par les deux futurs époux et leurs proches puisqu'il leur aura fallu batailler et faire valoir leurs droits pour pouvoir enfin se dire "Oui", dans leur ville, à Cogolin.

Je ne reviendrai pas une fois encore sur les faits qui ont retardé cette union prévue initialement le 22 juillet mais je suis heureux de constater que le droit et la Loi l'ont finalement emporté dans cette affaire.






Que tous nos vœux de bonheur accompagnent désormais les jeunes mariés et la famille qu'ils vont fonder ici à Cogolin...













 MAJ :  Découvrez l'un des très nombreux reportages (ici 6 minutes d'M6) consacrés, dans les médias, à cette affaire...

http://lbreut.free.fr/Cogolin-M6.asf

La video est lisible directement à cette adresse avec windows media player.
Si vous ne pouvez pas la lire, essayer de faire un clic-droit puis enregistrer-sous.

Bon visionnage.
Merci à Laurent...
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cogolin
commenter cet article
7 octobre 2006 6 07 /10 /octobre /2006 20:34
Article paru dans le Var Matin du 07/10/2006

 MAJ :  Retrouvez l'intégralité du discours prononcé par Michel Pineau lors de la cérémonie...


Permettez-moi tout d’abord, Jennifer et Lamjed de vous souhaiter la bienvenue dans cette salle réservée à la célébration des mariages à Cogolin. Un lieu toujours symbolique, mais qui l'est aujourd'hui encore plus que jamais pour vous deux, qui avez du endurer un long, difficile, et parfois injuste parcours d’obstacles pour avoir, simplement, le droit de vous marier…

Sachez que vous êtes ici chez vous…
Je veux saluer aussi vos familles, témoins et amis respectifs, qui vous font l’honneur et le plaisir d’assister à votre union. Je suis, pour ma part, très sensible au privilège que vous me faites d’officier au nom de la République au moment de vous jurer fidélité, secours et assistance.

Jennifer et Lamjed…
Ce jour est pour vous un grand événement !

Je suis d’autant plus heureux de célébrer ce mariage, qu’il me permet d’unir un couple qui a décidé de vivre, de travailler et de fonder une famille dans notre village.

Votre histoire, votre mariage, sont sortis de l’anonymat familial qu’il n’auraient jamais dû quitter. Car, votre union, pardonnez-moi de le dire aussi crûment, est tout ce qu’il y a de plus banal, au fond… En vérité, de quoi s'agit-il ? D'une histoire des millions de fois répétée, d'un homme et d’une femme qui s’aiment, et qui désirent, après trois ans de vie commune, s’unir en respectant l’une de nos plus anciennes institutions communes : le mariage !

Rien de ce qui a pu être avancé ces dernières semaines par certains pour remettre en cause votre union n’avait de sens. C’est d’ailleurs ce qu'a confirmé la Justice, qui a également rappelé que dans nos institutions, nul n'est au dessus des lois de la République,pas plus un Maire que n'importe quel autre citoyen! Bien au contraire, c'est lui qui doit en être le garant, c'est lui qui doit faire respecter l'égalité de chacun devant la Loi.

C’est finalement cette égalité qui prévaut aujourd’hui à Cogolin, puisque nous voilà tous réunis ici, et nous nous en félicitons !

Dans notre démocratie, on peut ne pas adhérer, à titre personnel, à l'esprit de la Loi... On peut juger celle-ci trop sévère ou trop laxiste, mais tout un chacun, et un élu du peuple en particulier, a le devoir de la respecter. Nul n’a le droit de l’ignorer ou de l’outrepasser.

Personnellement, et comme une grande majorité de Cogolinois, j’ai un attachement sans faille aux lois et aux valeurs de notre République qui fondent le socle de notre démocratie ! Et c’est parce que le combat que vous avez mené était juste, qu’il se confondait avec les idéaux humanistes qui m’animent et m’ont toujours guidés que je suis ravi d’officier aujourd’hui.

Mais assez parlé de toute cette regrettable affaire…

Chers Jennifer et Lamjed…
Vous voilà donc au seuil d’une nouvelle vie qui sera forgée par l’engagement que vous allez prendre dans quelques instants, ici même, dans cette maison commune.
Aussi, avant de procéder à cette union, j’aimerais, si vous me le permettez, brosser en quelques mots le portrait des deux futurs époux. Je commencerai par vous, chère Jennifer.

Vous avez 22 ans et êtes originaires du Nord de la France, de Boulogne-sur-Mer pour être très précis. Vous êtes descendue dans le Sud voilà 4 ans, pour profiter du climat, du soleil et de la beauté des paysages méditerranéens, mais aussi pour travailler, dans l’hôtellerie, comme femme de chambre.
Et c’est ici, à Cogolin, que vous avez rencontré l’amour, le grand, le vrai, en la personne de Mohamed.

Il y a tout juste trois ans, vous vous êtes rencontrés, au cours d’une soirée entre amis, comme des milliers de jeunes de votre âge. À vrai dire, ce soir-là, vous avez plus parlé que dansé… Et c’est ainsi que vous êtes devenus amis puis qu’une relation sincère et durable s’est installée entre vous deux puisque vous vivez maritalement à Port Cogolin depuis plusieurs années déjà.

Et pourtant, avant cette rencontre, rien ne semblait destiner vos deux vies à s’unir ainsi, géographiquement tout du moins…

Lamjed, vous êtes né voilà 27 ans en Tunisie, à Oledchamek, dans la belle région de Sous/Monastir. Après des études et des premières expériences réussies dans l’hôtellerie comme assistant maître d’hôtel ou chef barman, vous partez vous perfectionner en Allemagne avant d’arriver en France, ici même à Cogolin.

Vos professions respectives, dans le milieu de l’hôtellerie, constituent donc l’un des nombreux points communs que vous possédez tous les deux… Lamjed est un féru de sports mécaniques et de football, passion que vous assouvissez à deux, mais plus devant la télé que sur les terrains me suis-je laissé dire… Vous avez également un intérêt pour tout ce qui touche à la culture, à la littérature, à l’histoire ou à la politique…

Autant de passions et de valeurs que vous comptez sûrement transmettre à la petite fille que vous attendez pour novembre et qui marquera de son empreinte votre vie de couple…

Jennifer….
Lamjed…
Vous avez fait le choix d’officialiser votre union et d’entreprendre une nouvelle vie.

Ce choix est, à n’en pas douter, mûrement réfléchi. En vous unissant publiquement, vous vous engagez devant vos proches en espérant un avenir serein et meilleur pour vous et pour la famille que vous allez fonder. Le fait que vous ayez choisi Cogolin pour le faire nous honore !

Je n’aurai qu’un conseil : vivez pleinement votre bonheur : il ne dépend que de vous, de votre amour, de votre persévérance, de votre fidélité pour qu’il en soit toujours ainsi.

Au moment où vous rendez publique votre union, rappelez-vous également que le mariage reste une grande et belle aventure qui constitue le fondement d’une des valeurs sur lesquelles repose, depuis tant d’années, notre civilisation.

Jennifer, Lamjed...
Vous allez sortir d’ici, dans un instant, devenus Monsieur et Madame Mohamed.
C’est un moment qui compte… Savourez-le à sa juste valeur !

Permettez-moi, avant de procéder officiellement à votre union, de vous souhaiter au nom de tous les Cogolinois, bonheur et santé, ainsi que l’accomplissement de vos désirs les plus chers.

Lecture des actes du mariage

Voilà, je voudrais encore une fois vous féliciter et vous remercier de la belle leçon de courage dont vous nous avez gratifié. Car jamais, au fil des mois et des embûches, vous n’avez désespéré réussir à vous marier à Cogolin. Dans l’adversité, vous avez eu confiance en nos lois et en notre justice commune. Vous êtes la preuve que quand on est dans son bon droit, quand on respecte les institutions et les traditions républicaines, rien ni personne ne saurait vous empêcher d’obtenir gain de cause !

Lire aussi le compte-rendu de l'affaire sur le site de La Ligue des Droits de l'Homme (Toulon)
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cogolin
commenter cet article
2 octobre 2006 1 02 /10 /octobre /2006 19:21
Le jugement sur le fond du dossier par le Tribunal de Grande Instance de Draguignan ayant mis un terme au refus du Maire de Cogolin, rien ne pouvait plus s'opposer à ce que Jennifer et Mohamed soient enfin unis par les liens du mariage.

Aussi, suite à la demande des futurs époux, c'est avec un grand plaisir que j'officierai en mairie, ce vendredi.

Vous l'avez compris, tout au long de ces dernières semaines, pour moi, marier ce jeune couple revêt une grande importance tant je suis attaché au droit et au respect de nos lois qui constituent le socle de notre démocratie.

Je suis personnellement très heureux qu'après de longs mois d'attente, la loi leur soit tout simplement appliquée comme elle aurait du l'être dès le début de cette affaire...









Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cogolin
commenter cet article
14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 12:02
C'est en lisant la presse hier que j'avais cru comprendre, comme tous les lecteurs du quotidien local, que M. le Maire de Cogolin consentait finalement à unir le jeune couple. Mais ce matin, nouveau rebondissement, toujours dans les colonnes de Var Matin. M Sénéquier accepte que le mariage ait lieu mais refuse que lui-même ou ses collègues de la majorité municipale le célébrent...


Voic donc le texte intégral du nouveau communiqué de presse que je viens de faire parvenir aux rédactions locales et nationales car cette affaire, désastreuse pour l'image de Cogolin et du Var en général, commence à faire parler !

M. le Maire de Cogolin vient donc de s'incliner devant l'injonction du Tribunal mais confirme ce jour, une fois encore dans les colonnes de Var Matin, son refus de célébrer ce mariage. Sa décision démontre avec quel un état d'esrit M. Sénéquier entend mener les affaires de la commune. Ce choix, pour moi, s'apparente à un déni de justice. En effet, dans nos institutions, le maire n'est pas au dessus des lois de la République mais il doit en être, au contraire, le garant et doit à ce titre faire respecter l'égalité de chacun devant la Loi.

Dans le cas présent, le 1er magistrat de Cogolin vient de s'ériger en juge de l'opportunité, puisqu'il a décidé de lui-même et contre l'avis des instances légales, que certains de ses administrés n'avaient pas le droit de s'unir sous le prétexte fallacieux de la lutte contre l'immigration clandestine. C'est bien entendu inadmissible car non seulement ce n'est pas à lui de décider du sort des gens mais c'est de plus, totalement démagogique que de prétendre aider au règlement du réel et grave problème de l'immigration clandestine sur le dos de jeunes gens qui ont simplement envie de s'aimer.

Dans notre démocratie, on peut ne pas adhérer, à tite personnel, à l'esprit de la Loi... On peut  juger  celle-ci trop sévère ou trop laxiste, mais chaque citoyen a le devoir de la respecter, en particulier le maire d'une commune ! C'est pourquoi, en ce qui me concerne et sans autre souci que d'appliquer dans le plus grand respect de nos institutions, la Loi Républicaine, je me tiens prêt, en tant que Conseiller Municipal d'opposition et comme je l'ai évoqué avec les futurs époux, à les unir en la Maison Commune de Cogolin dans les meilleurs brefs délais.

Michel Pineau
Conseiller Municipal d'opposition de Cogolin
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cogolin
commenter cet article
12 septembre 2006 2 12 /09 /septembre /2006 11:32
Devant l'incongruïté du refus de M. le Maire à marier ces deux jeunes cogolinois, alors que rien ne s'y oppose, j'ai décidé d'écrire une lettre ouverte à M. Sénéquier, lettre que je vous livre ici telle que je l'ai adressée hier en fin d'après-midi à l'intéressé mais aussi aux médias locaux.

J'ai d'ores et déjà pris langue avec les futurs époux et je leur ai proposé, ainsi que le suggère dans cette lettre ouverte au premier magistrat, d'officier pour célébrer cet heureux évènement dans les plus brefs délais, à Cogolin.

En espérant que cette démarche sera bénéfique pour les intéressés et qu'elle permettra à notre ville d'éviter une nouvelle fois d'être montrée du doigt et sanctionnée par la justice, par le simple entêtement d'un élu qui, par choix idéologique, refuse d'appliquer les lois de la République à tous !


Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Cogolin

Monsieur le Maire,

Le quotidien Var Matin vient de faire état, dans son édition datée du vendredi 8 septembre dernier, de votre refus de célébrer l’union de deux jeunes Cogolinois, malgré les avis favorables, émis à cet effet, par les pouvoirs publics.

Votre attitude, qui est pour le moins surprenante, pénalise lourdement les jeunes administrés, mais donne aussi une très mauvaise image de notre Conseil Municipal, qui se doit, comme tout à chacun, d’être totalement respectueux des lois de notre République.

En effet, à lire vos propos, rapportés par le quotidien local, aucun élu Cogolinois ne voudrait marier ce couple. Sachez au contraire, Monsieur le Maire, que conformément au respect des institutions et des règles Républicaines qui m’anime, je suis, en ce qui me concerne, tout à fait disposer à officier en la maison commune pour unir ces deux jeunes cogolinois, et ce quelques soient leurs origines !


Je vous prie d’accepter, Monsieur le Maire,
l’expression de mes salutations distinguées

Michel Pineau
Conseiller Municipal de Cogolin
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cogolin
commenter cet article
11 septembre 2006 1 11 /09 /septembre /2006 07:33
Une fois encore, Jacques Sénéquier, le Maire de Cogolin, fait parler de lui. Var Matin, a révélé vendredi dernier le refus du Maire de Cogolin de célébrer, cet été, un mariage bi-national qui était pourtant parfaitement légal. Cette union avait pourtant reçu l'avis positif du Parquet et des services de l'Etat.

Las, comme à son habitude, M. Sénéquier a, une fois encore, cherché à s'affranchir des lois de la République, aux frais des contribuables, quitte à placer sa décision sous le sceau de l'illégalité. Car, comment accepter qu'un élu de la République s'oppose ainsi, sur des critères douteux, à une union reconnue comme légale par toutes les autorités compétentes.

Je vous donnerai, sur ce site, plus de détails sur ce que je compte faire dans les prochains jours, mais sachez d'ores et déjà que j'ai été contacté par la Ligue des Droits de l'Homme pour intervenir en ma qualité de conseiller municipal d'opposition de Cogolin. Sachez également que, contrairement à ce qu'affirme M. Sénéquier dans la presse, il y a des conseillers municipaux tout à fait prêts à célébrer cette union.

C'est pourquoi je vais proposer mes services aux futurs époux ainsi qu'au premier magistrat afin que cet heureux évènement puisse être célébré à Cogolin, dans les tous prochains jours.

 Lire l'article de Var Matin (08/09/2006) :


Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cogolin
commenter cet article
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 08:00
C'est avec tristesse et émotion que je viens d'aprendre la disparition de Jean-Marie Guffens. Je ne verrai plus ce médecin pas comme les autres... Sa grande intelligence, en particulier celle du cœur, il l'avait mise, en effet, au service des plus faibles et des plus démunis. Son engagement personnel militant restera pour moi un exemple à suivre.

Adieu, Jean-Marie !
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Cogolin
commenter cet article