Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 07:02
pognon.jpgInaudible, abbatu par les échecs successifs, le Parti Socialiste n'en cherche pas moins toujours à améliorer la vie des Français. Or, face au problème de la baisse substantielle du pouvoir d'achat, problème auquel Nicolas Sarkozy et son gouvernement ne propose aucune solution viable, le PS a son mot à dire. Je vous propose de découvrir les différentes mesures que prônent les socialistes, des mesures de bon sens face à la crise actuelle, des mesures efficaces et financées.


Le Bureau national du PS a donc adopté mardi dix propositions pour soutenir le pouvoir d'achat des Français. Le numéro deux du PS François Rebsamen a énoncé les quatre directions dans lesquelles il faut agir : "augmenter les salaires, baisser les prix des produits alimentaires, diminuer le coût du logement, maîtriser le prix de l'énergie".

D'un coût de six milliards d'euros, ces mesures seraient financées pour moitié par "une taxation des super-profits pétroliers" et pour l'autre par "une taxation des stock-options", a précisé le maire de Dijon.

Il s'agit de mettre en évidence qu'"avec Nicolas Sarkozy, c'est gagner moins et payer plus". Pour cela, les députés PS défendront ce jeudi une proposition de loi comprenant onze mesures en faveur du pouvoir d'achat, dont la plus importante est une majoration de 50% de la prime pour l'emploi, ont-ils annoncé séparément par le biais de leur porte-parole Aurélie Filipetti.

Au chapitre des salaires, les socialistes préconisent "une conférence pour augmenter le SMIC et les rémunérations" et qui aurait pour objet de consentir des exonérations de charges sociales aux entreprises qui "augmentent effectivement les salaires".

Sont aussi prônés "un plan de rattrapage des traitements dans la Fonction publique" et "une revalorisation des petites retraites", alors que la loi sur la sécurité sociale tout juste votée au parlement limite cette hausse à 1,1%.

Pour faire baisser les prix alimentaires, le PS propose notamment une réduction d'un demi-point de la TVA (qui serait ramenée à 5%) sur les produits de première nécessité.

Le parti socialiste réclame aussi "l'encadrement des loyers pour l'année 2008" qui seraient "indexés sur le coût de la vie", une diminution des taxes sur l'essence par le biais du rétablissement de la TIPP flottante, ou encore "la généralisation du chèque transport" pour aider à financer les déplacements des salariés.

Secrétaire national du PS à l'Economie, Michel Sapin a affirmé que non seulement le paquet fiscal de 15 milliards d'euros de juillet n'avait "eu aucun effet sur le pouvoir d'achat", mais qu'en plus le gouvernement avait "pris des décisions qui diminuent le pouvoir d'achat" (franchises médicales, paiement de la redevance audiovisuelle par les personnes âgées, sauf les plus démunies).

Avec l'AFP

 
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Economie
commenter cet article
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 09:15
tractpspa.png


Le pouvoir d'achat, beaucoup en parlent, mais peu font des propositions concrètes pour faire avancer la situation.

Le Parti Socialiste dénonce les mensonges de Sarkozy sur ce thème, alors que rien n'est fait depuis des mois pour redonner aux français les moyens de vivre.

Seulle une augmentation substantielle du pouvoir d'achat permettra de relancer la situation économique de la France laissée en jachère depuis 2002.

Mais pour l'instant, Sarkozy enrichit ses amis sur le dos des contribuables...

Dans ce tract, le PS vous propose de faire les comptes !
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Economie
commenter cet article
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 11:57
Logo ANPERésultats visibles et durables de l’action du gouvernement pour les uns, baisses en trompe-l'oeil, maquillage des chiffres et coup de communication, pour les autres… Autant dire que les dernières statistiques du nombre de chômeurs en France font couler beaucoup d’encre. Selon les chiffres, il n’y aurait en France que 9,7% de la population active au chômage. Mieux, cette baisse est continue depuis 7 mois d’affilée…

Tout cela est évidemment trop beau pour être vrai ! Il suffit de parler avec ses amis, ses commerçants ou ses collègues pour constater que leur fils ou leur fille n’ont toujours pas retrouvé de travail malgré leurs diplômes.

Les chiffres ont beau jeu puisque la baisse n’est en fait imputable qu’à des radiations de plus en plus massives dans les rangs des demandeurs d’emplois. Demandez donc à ceux qui recherchent activement du travail dans une branche sans en trouver et qui se retrouvent radiés pour avoir refusé un de ces « jobs gruyère
» , un 20h en CDD ou un emploi qui ne correspond ni à leur expérience, ni à leur cursus, et encore moins à leur attente ! Non, ces chiffres, aussi enjolivés soient-ils ne veulent plus rien dire !

La « triste » réalité, comme le souligne Martine Aubry, ancienne ministre du Travail du gouvernement Jospin, « c'est que, selon le Bureau International du travail qui comptabilise tous ceux qui sont vraiment privés d’emplois, il existe aujourd’hui 254 000 chômeurs de plus qu’en mai 2002, date du retour de la droite aux affaires. »
Et ça, les experts en communication du gouvernement se cachent bien de vous le dire !

Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Economie
commenter cet article