Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2006 6 04 /02 /février /2006 15:51
Peut-on, doit-on caricaturer Dieu, ses prophètes et la religion en général ?
C'est la question qui fâche depuis que des dessinateurs danois ont "osé" représenter Mahomet et que des journaux de tout le continent européen ont publié ces mêmes dessins.

La levée de boucliers et la vague de violence anti-européenne qui fait rage depuis quelques jours au proche et moyen orient semble en tout cas démontrer, une fois encore, que le sujet religieux reste la plupart du temps tabou !

Alors que la classe politique française dans son ensemble cherche à se tenir à l'écart de tout ce remue-ménage, cette affaire me donne, au contraire, l'envie de m'exprimer pour défendre deux ou trois idées qui me semblent avoir été oubliées par l'ensemble des protagonistes !

Tout d'abord, OUI, on peut caricaturer Dieu ou ses prophètes !
Ce n'est pas moi qui l'affirme mais notre Constitution, notre Démocratie et ses textes fondateurs. La liberté de penser est l'un des droits inaliénables que nous a transmis la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 :

Art. 11. - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

Une liberté de penser, de s'exprimer et de publier dont le principe a ensuite été repris à son compte dans le préambule de la Charte des Nation-Unies de 1948 :

"...la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'Homme."

Certes, au regard d'un des dessins incriminés, il faut tout de même s'interroger sur le sens profond qu'a voulu donner son auteur à la caricature. Mahomet y est en effet représenté avec des explosifs... Il est intolérable qu'on puisse tenter de faire ainsi l'amalgame entre l'Islam et le terrorisme !

Non, il faut bien le redire une fois encore, nous, occidentaux,  ne considérons pas l'ensemble des croyants musulmans comme des terroristes, des poseurs de bombes en puissance.
Je peux comprendre que les croyants musulmans aient sincèrement pu, à ce titre, être choqués par ce raccourcis honteux et pour tout dire raciste ! Mais je crois que c'est le seul point qui mérite que l'on s'indigne dans cette affaire...

En effet, 
en tant que profondément démocrate et laïc, je ne peux pas entendre les arguments des extrémistes religieux qui crient au blasphème...
Leur discours, qui aveugle les foules, me rappelle bien trop celui des inquisiteurs chrétiens d'une autre époque !

"Et portant elle tourne !", leur avait ainsi dit Gallilée en 1633. 
"Blasphème"
avait répondu le Pape Urbain VIII. (1) C'était au XVIème siècle, en Europe.... Quelques années avant que les Lumières ne "s'allument" et que Voltaire parle !

Je suis aujourd'hui profondément attristé que certains, sur notre planète, n'en aient pas tiré les leçons !





(1)Gallilée qui s'appuyait sur les thèse de Copernic, fut obligé de renier ses convictions scientifiques. Il ne fut réhabilité par l'Eglise qu'en 1992 !

Crédit photo : www.imedias.biz/Le Monde

Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Société
commenter cet article
27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 17:25
C'était écrit, la vague de froid et de neige polaire allait irrémédiablement nous faire claquer des dents sur tout le territoire. 53 départements avaient même déclenché le niveau 2 du plan grand froid sur les conseils avisés des prévisionnistes de Météo-France. Les Préfectures avaient pris toutes les mesures, allant même jusqu'à laisser au garage les bus de ramassage scolaires, comme chez nous dans le Var... Tout était réuni pour que la France subisse les assauts du froid !

Et après...
Rien. Ou plutôt si, de la pluie sur la côte et un peu de neige mêlée sur les hauteurs ! Rien de catastrophique en tout cas !

Loin de moi l'idée de faire le procès des météorologues qui ne se trompent pas aussi souvent qu'on veut bien l'entendre. Mais permettez-moi de dénoncer ce facétieux "principe de précaution", derrière lequel les autorités ont décidé depuis quelques années de se cacher dès que le ciel se couvre un peu trop... Il n'est qu'à voir qu'à chaque fois qu'une alarme météo est déclenchée, rien ne se passe ou si peu. Malheureusement, c'est quand rien n'est annoncé que les catastrophes naturelles se produisent avec le plus de vigueur et font le plus de dégâts.

Ce fameux "principe de précaution" est désormais utilisé sans discernement par l'état et ses services afin de limiter les dégâts dans l'opinion et surtout pour se couvrir auprès des assureurs.

Mais à trop crier au loup pour des pécadilles...



Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Société
commenter cet article
5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 08:00

Derrière les opérations de communication bien huilées du gouvernement sur la baisse du chômage se cachent, j'ai déjà eu l'occasion de le dire, un tripatouillage sans cesse plus élaboré des chiffres.

Officiellement, le chômage ne cesse de baisser alors même que jamais les entreprises n'ont autant licencié, ni délocalisé. Plus fort, le chômage est sensé baisser alors même que la France ne crée plus d'emplois et que l'Etat ne remplace plus les fonctionnaires partant à la retraite.

Alors, Villepin et consorts sont-ils des magiciens ou des illusionnistes ? Ont-ils trouvé la formule miracle ?
Oui... Celle du flicage à tous les étages dans les rangs des demandeurs d'emploi.

Depuis plusieurs mois, l'opération de nettoyage des listes a pris une ampleur sans précédent. On radie pour un Oui ou un Non, on spolie d'honnêtes gens qui ont pourtant côtisé lorsqu'ils avaient un emploi, pour la simple raison qu'ils sont chômeurs.

Pire, désormais, sur un simple doute de l'Assedic, l'Etat pourra même vérifier leur dossier fiscal, comme de vulgaires délinquants. Mais c'est vrai qu'aux yeux de la droite, le simple fait de faire jouer ses droits sociaux qu'il s'agisse du chômage, de la retraite ou de la santé est suspect : ceux qui font ça sont des profiteurs du système !

Cette criminalisation des chômeurs me hérisse le poil ! S'il est un droit que je juge inaliénable, c'est bien celui d'avoir une couverture sociale lorsque l'on est sans emploi. La méthode employée par le gouvernement est à ce titre tout bonnement inacceptable !
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Société
commenter cet article
1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 00:00
Chers lecteurs, chers amis,

En ce 1er janvier 2006, permettez-moi de
vous présenter tout mes voeux
de bonheur, de santé et de réussite, tant personnelle que professionnelle,
à vous et à tous ceux qui vous sont chers !

Bonne Année 2006 !
(en éspérant que le monde tourne cette fois un peu plus rond...)
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Société
commenter cet article
17 décembre 2005 6 17 /12 /décembre /2005 12:00
Même si l'actualité et les sujets qui nous interpellent ne vont malheureusement pas faire de pause pendant les vacances de Noël et que nous aurons certainement l'occasion de nous retrouver sur ce blog pour discuter de l'état du monde qui nous entoure, je tenais vivement à vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année et par avance un joyeux Noël !

Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Société
commenter cet article
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 12:00
Une libération sur les banlieuesLes récentes émeutes qui ont secoué notre pays pendant près d'un mois ont laissé des traces dans les banlieues mais aussi posé des questions à chacun d’entre-nous.
Je sais malheureusement que j’aurais à l’avenir bon nombre d’occasions de vous dire tout le mal que je pense du laisser-aller dans le langage de Nicolas Sarkozy…
Mais aujourd’hui, j’aimerais évoquer devant vous le changement radical de pensée de nos gouvernants depuis ces événements.

Le gouvernement vient en effet de (re)découvrir les bienfaits de l'action sociale, de la police de proximité et les avantages réels de la mixité dans les villes afin de lutter contre l'exclusion ou le racisme… Malheureusement, derrière les beaux discours de façade de Jacques Chirac, derrière les mots de circonstance prononcés par Dominique de Villepin et son Ministre Jean-Louis Borloo, que constate-t-on ? Que de la parole aux actes, il y a un fossé…

Dans le Var, et plus précisément dans le Golfe, qui n’a pas été, fort heureusement, touché par ces violences urbaines, la mixité sociale, le logement décent pour les faibles et moyens revenus ou encore la possibilité de l’accession à la propriété, ne sont que de vains mots puisque les responsables politiques en place n’ont rien fait dans ces domaines depuis des lustres !

À Cogolin, où j’ai l’honneur d’être conseiller municipal d’opposition, aucun plan d’ensemble visant au logement des jeunes et des familles n’a su appréhender, depuis plus de dix ans, les évolutions de population !

Ne croyons pas naïvement, alors que nos villes et nos villages Varois ont été relativement épargnés, que nous sommes pour autant protégés par une meilleure approche de ces problèmes. Les causes qui sont à l'origine de la flambée de violence d’octobre (l’exclusion par l’argent, par l’origine sociale, le racisme, les difficultés d’intégration, le non respect de la loi SRU…) existent de manière criante dans notre département.

Et contrairement à ce qui se passe à Paris, je ne peux que constater amèrement la force d’inertie de la plupart des élus Varois face à ces problèmes.
Malheureusement, ici, nous n’en sommes même pas encore aux discours de bonnes intentions !

Photo : copyright imedias.biz/Libération
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Société
commenter cet article