Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 20:15
francegb.jpgMême si je ne suis pas un amateur invétéré du ballon ovale, auquel, vous le savez si vous lisez ce blog régulièrement, je préfère le football, il n'en reste pas moins que je ne peux me réjouir de la défaite de l'équipe de France de rugby face à l'Angleterre et son élimination en demi finale. J'eusse préféré que la France remporte ce match et soit en mesure de disputer sa 3ème finale de coupe du monde, pour enfin gagner une compétition qui se refuse à elle depuis plus de 20 ans.

Toutefois, je n'en oublie pas moins que cette équipe de France de rugby a été rattrapée politiquement par le pouvoir en place. Ce n'est pas nouveau, et on a déjà connu cela en 1998 avec l''équipe de France de football. Reste que sport et politique font rarement bon ménage, surtout quand le politique essaye d'exploiter les victoires de sportifs à son propre compte.

La récupération politique du sport n'est pas nouvelle et a, par le passé, souvent été associée à des heures sombres de l'Histoire : Hitler et Mussolini avec les JO, la dictature de Vidéla lors de la coupe du monde de foot en Argentine en 78... On le sait, cette relation ambiguë n'a jamais rien apporté au sport et a souvent servi les intérêts de mauvais dirigeants.

Or, depuis deux mois, N. Sarkozy, a tenté d’utiliser le rugby pour rassembler une nation derrière lui, espérant surfer sur les victoires du XV tricolore, en escomptant une hausse du moral des français comme après le 12 juillet 1998. Mais plus que de la récupération, il a voulu faire du parcours des Bleus un de ses axes d'ouverture en nommant le sélectionneur du XV de France  au gouvernement, avant même la compétition (et donc sans tenir compte de son résultat).

Ce qui s'est passé face à l'Angleterre est bien décevant sportivement. Mais politiquement, n’est-ce pas là le premier échec patent de la communication effrénée du Président de la république ? Loin d'ouvrir une période faste, cette coupe du monde annonce plutôt un certain désenchantement car le rêve entretenu habilement pour les Français, toutes ces dernières semaines, ne devrait plus longtemps leur masquer la triste réalité : la polititique de destruction sociale massive menée par Sarkozy et les siens !
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Sports
commenter cet article
4 août 2006 5 04 /08 /août /2006 19:07
J'ai récemment appris que la municipalité de La Croix Valmer avait besoin de changer la pelouse de son terrain de sport.

Suite à mon intervention auprès du Vice-Président du Conseil Régional, Robert Alfonsi, celui-ci vient de m'informer que le dossier de demande de subvention avait toutes les chances d'être accepté lors de la prochaine session à l'automne. Une bonne nouvelle pour tous les amateurs de sport de cette commune.


Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Sports
commenter cet article
14 février 2006 2 14 /02 /février /2006 00:00
Le football n'est pas une marchandise et pourtant… Les clubs de foot de l'hexagone vont pouvoir prochainement être côtés en bourse ! Inutile de vous dire que je suis absolument contre cette décision car elle remet en cause tout ce que j'aime dans le sport et en premier lieu ce qui fait sa beauté : sa glorieuse incertitude !

Cette incertitude qui fait que jusqu'à la dernière seconde un résultat peut évoluer, un match basculer, c'est cela qui pourrait bien changer à terme avec la cotation des clubs en bourse. Comment croire que les actionnaires d'un club de L1 accepteront sans broncher un but encaissé contre le cours du jeu ou une élimination prématurée en Coupe ? En soi, cela fait partie de la dure vie de tout supporter mais pour les actionnaires, cela deviendra une perte substantielle d'argent... Et à terme, la défaite ne sera plus tolérable puisqu'elle entraînera fatalement un chute du cours de bourse !

La France libérale du football espère à son tour se vautrer dans la bourse et qui plus est, sans chercher à regarder ce qui se passe chez nos voisins européens ! 
Nos boursicoteurs du ballon rond auraient pourtant pu y constater que la plupart des clubs de football sont déjà revenus de cet Eldorado boursier... En Angleterre, Chelsea et Manchester United, deux des clubs les plus riches de la planète ne sont plus côtés pour ne pas risquer d'OPA.
En Italie, plusieurs faillites retentissantes sont en partie dues à l'introduction d'actions et aux revers boursiers qui ont suivi. Les plus gros clubs comme le Milan AC ou l'Inter de Milan refusent d'ailleurs de tenter l'aventure tout comme le Real de Madrid, le Barça ou le Bayern de Munich ! Seuls en fait quelques petits clubs peuvent encore succomber, çà et là, aux sirènes de la bourse. Mais les sommes levées sur les marchés ne leur ont jusque là pas permis de se faire un nom !

Contrairement aux invocations du Ministre des Sports Jean-François Lamour et des grands présidents de clubs français comme Jean-Michel Aulas, la bourse et l'actionnariat sportif n'ont finalement que peu d'intérêt financier. La cotation des clubs représente même, dans les faits, un très grand danger  !

J'estime que le football et plus généralement le sport européen ne doit pas succomber, lui aussi, aux théories ultra-libérales. Imaginez un peu ce que pourrait donner ainsi un paysage sportif européen fait de franchises à l'américaine, où les clubs changeraient de villes sans tenir compte de leur passé, où les supporters ne seraient plus considérés que comme des clients et où le résultat sportif compterait moins que le chiffre d'affaire des buvettes ou des boutiques...

Il est inacceptable que nos clubs, dont l'image et l'enracinement local est primordial, ne deviennent, avec cette loi, que de simples marchandises, soumises à la loi de l'offre et de la demande.

Comme bon nombre d'amateurs de sport et de football en particulier, j'ai encore envie de rêver pour un passement de jambes réussi, pour une reprise de volée, pour un but de raccro ou pour un arrêt décisif...



Crédits photo :
Libération/www.imedias.biz
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Sports
commenter cet article
6 décembre 2005 2 06 /12 /décembre /2005 10:00
maillot de NantesVous l’avez certainement compris, étant nantais de naissance et de cœur, je ne peux qu’être supporter du FC Nantes. Les exploits des Canaris des années 60 et 70 ont marqué ma jeunesse et même aujourd’hui, alors que je vis dans le Var, c’est toujours avec attention que je suis leurs exploits… Enfin, je devrais plutôt dire que je les supporte à distance dans leur lutte pour le maintien. Le récent 4-O infligé par l’AJ Auxerre, la semaine passée, n’en est que le dernier avatar…

La mauvaise passe qui dure depuis quelques années pour ce club, qui fut l’un des plus grands de France, est le résultat d’un foot business toujours plus puissant, un mal qui ronge toutes les anciennes places fortes du foot d’antan, qu’il s’agisse du Stade de Reims, des Verts de Saint-Étienne ou dans une moindre mesure de l’OM ou des Girondins de Bordeaux.

Plus que jamais, je reste attentif aux résultats de « mon équipe », mais qu’il est dur parfois d’être un supporter à l’ancienne, attaché viscéralement à son club et non le simple spectateur zappeur d’un show sportif qui est plus impressionné par la richesse du compte en banque du président ou par ses résultats marketing.

Pour mémoire, le FC Nantes-Atlantique, c'est :
- 42 saisons consécutives en D1
- 8 titres de champion de France de D1
- 3 Coupes de France
- 2 Trophées des Champions
-une demi-finale de la Ligue des Champions (1995-96)
- une demi-finale de la Coupe des Coupes (1979-80)

Sur le sujet du sport bussiness et du football en général, vous pouvez lire "Les Cahiers du Football" ou leur rendre visite sur le net : http://www.cahiersdufootball.net/
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Sports
commenter cet article
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 00:00
Match pour la paix A l’heure ou l’Europe du football tente d’éradiquer le racisme des stades, j’aimerais saluer l’initative du FC Barcelone qui a dernièrement rencontré une équipe israélo-palestinienne. Dans son antre du Nou Camp, un match amical a ainsi opposé l’une des meilleures équipes du monde à une sélection pour la paix composée de joueurs israéliens et palestiniens.

Preuve qu’avec des hommes de bonne volonté et le sport comme vecteur, la paix et la tolérance peuvent être des valeurs communes à ces deux peuples qui s’entre-déchirent depuis près de 60 ans ! Pour la petite histoire, le Barça l’a emporté 2 à 1 !

+ d’infos : http://www.fcbarcelona.com/eng/noticias/noticias/n05112924.shtml


Photo : copyright FCBarcelona.com
Repost 0
Published by Michel Pineau - dans Sports
commenter cet article